Rechercher

Premier challenge !

Mis à jour : août 14

Et oui sans challenge le parcours ne serait pas si existant !


Voici donc les premiers retours concernant nos tous premiers tests effectués par l'entreprise Boscher.


Photo des premiers tests sur la feuille de zinc


Fabien m'a fait parvenir l'échantillon de zinc sur lequel il a donc testé deux techniques. La première, la gravure, ce qu'on voit en blanc sur la photo et la deuxième, la découpe mécanique, où la feuille a une forme de toit. Ce sont des tests uniquement techniques, les dessins choisis par Fabien sur la feuille ne sont absolument pas représentatif de ceux du Toit de Paris.


Les retours post-tests...

Comme je vous le disais dans mon précédent post, Fabien m'avait déjà fait part de ses doutes concernant l'impression numérique sur la feuille de zinc. N'oublions pas que nous partons d'une feuille de zinc qui a vécu, en effet, la plupart des feuilles ne sont pas planes car elles ont pris la forme du tasseau. Ces irrégularités empêchent de faire passer la feuille dans les machines pour imprimer le plan. Ainsi, pour l'instant, nous avons abonné l'impression numérique. C'est pourquoi Fabien a souhaité tester la gravure dans un premier temps. Le rendu est très intéressant et assez beau. En revanche, j'ai une grosse crainte concernant le prix et cela est confirmé par Fabien. Cette technique, si on l'a choisit, sera onéreuse. Je suis embêtée, je trouve que c'est une technique noble mais je ne voudrais pas que cela fasse trop monter le prix de l'objet final.

J'ai l'impression que la gravure va faire changer quelque peu nos plans de départ. On avance donc avec prudence. Ce sont des premiers tests, je ne jette pas le projet à la poubelle, je vais m'adapter et réfléchir au projet autrement. J'ai besoin d'un peu de temps pour prendre du recul.


Pour la découpe mécanique c'est plus simple, aucun problème cela fonctionne bien sur la feuille. En revanche et je m'en doutais déjà, impossible d'avoir une découpe au laser ou au jet d'eau sans bousiller la feuille, Rémy (Riccoboni) m'avait prévenu à ce sujet. On ne pourra donc pas faire un plan qui est découpé dans la matière. En revanche, on peut perforer la matière pour indiquer le point exacte sur la carte de la provenance de la feuille. Ce qui, à ce stade, me convient pour l'avancée du projet.


De mon côté, je continue de faire plusieurs prototypes sur papier pour trouver la forme et les dimensions qui pourront s'adapter à la technique ainsi qu'à l'esthétique désiré. Si l'objet change de forme, le graphisme du plan va devoir s'adapter également, je fais encore d'autre test graphique pour avoir de la matière lorsqu'il faudra faire un choix.


Le temps commence à se resserrer...


J'espère pouvoir proposer le Toit de Paris un peu avant Noël cette année. C'est pourquoi je lance mi-septembre une campagne de crowdfunding (financement participatif) afin de pouvoir financer la toute première production du Toit de Paris.


Mais pour cela nous aurons besoin de lancer la deuxième phase de test ! Cette fois-ci nous allons tenter la sérigraphie, moins coûteuse. Par ailleurs, nous allons tester un pliage bien connu des couvreurs, le zinc posé à tasseau. Nous espérons obtenir un résultat convaincant.


Sur cette photo, nous voyons un ensemble de feuilles de zinc, posé à tasseau.


Si le projet vous intéresse, n’hésitez pas à en parler autour de vous et si vous souhaitez être informé des dernières avancées du projet, renseignez votre mail à cette adresse mail : contact@lafabriquedegenies.com avec pour objet : Le Toit de Paris


Vous pouvez nous suivre sur instagram, par ici, je viens de créer l'instagram du Toit de Paris : https://www.instagram.com/letoitdeparis/


La prochaine étape, j'espère, sera un premier prototype du Toit de Paris. Dès que j'aurais un résultat intéressant, je posterai une photo.


Si vous avez des questions c'est par ici : contact@lafabriquedegenies.com


17 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Black Pinterest Icon

Copyright 2019 La Fabrique de Génies